Des organisations et associations tunisiennes dénoncent la politique égyptienne

Neuf organisations et associations tunisiennes ont réagi, dans un communiqué commun, aux « atteintes quotidiennes » commises à l’encontre du peuple égyptien.
Les organisations ont appelé la communauté internationale à faire face à ces pratiques. Leur grogne a pris de l’ampleur suite à la condamnation à mort de 9 accusés égyptiens dans le cadre de l’affaire du meurtre du magistrat Hicham Barakat.
Les organisations, dans ce contexte, ont assuré que tous les aveux ont été faits sous la torture, d’autant plus que l’implication des accusés n’a pas été prouvée. « La justice est soumise aux ordres du régime égyptien, assoiffé de revanche contre ses opposants politiques », lit-on dans le communiqué commun.

Listes des organisations et associations signataires :

  • Association tunisienne des femmes démocrates;
  • Ligue tunisienne de défense des Droits de l’Homme;
  • Syndicat National des Journalistes tunisiens;
  • Association des femmes tunisiennes sur la recherche du développement;
  • Commission pour le respect des libertés et des Droits de l’Homme;
  • Forum tunisien des droits économiques et sociaux;
  • Association de veille pour la démocratie et l’Etat civil;
  • Coalition tunisienne pour l’abolition de la peine de mort;
  • Association Kalam.

Lire aussi
commentaires
Loading...