Des « dégages » contre Ghanouchi : Abdelatif Mekki parle d’une agression

Le député d’Ennahdha, Abdellatif Mekki, s’est indigné de l’accueil qui a été réservé à Rached Ghannouchi, président du parti islamiste, à Moknine, où certains manifestants ont brandi des « dégages ».
Intervenant dans Politica mardi 19 février 2019, le député a affirmé que ce qui s’était passé était une « mascarade montée de toute pièce ». « Ceux qui ont brandi ces « dégages », ne font pas partie des habitants de Moknine. Il s’agit d’une catégorie de personnes particulière. Imaginons si Ennahdha demandait à ses partisans de se regrouper dans les régions pour accueillir de la sorte ses opposants ? », a-t-il lancé.
Dans ce même contexte, le député a réitéré qu’il ne s’agissait aucunement des habitants de Moknine, avec qui, dit-il, il avait partagé eau et nourriture dans le passé. « J’ai même été en prison avec certains d’entre-eux », a-t-il ajouté. « Ces personnes sont encore emprisonnées par la dictature. Or, il faut qu’ils sachent que celle-ci ne reviendra pas. Chacun doit accepter l’autre. On ne peut exprimer ses divergences de la sorte. Il s’agit d’une agression et d’une violation de la liberté », a encore déclaré Abdelatif Mekki.

Lire aussi
commentaires
Loading...