Corruption: 8 ans de prison pour l’ancien ministre de l’Intérieur de Ben Ali

La chambre criminelle spécialisée dans les affaires de corruption financière du pôle judiciaire et financier à Tunis a condamné l’ancien ministre de l’Intérieur sous le régime de Ben Ali, Habib Ammar à 8 ans de prison ferme pour détournement de fonds et abus de biens publics. En effet, cette affaire a été provoquée par la commission nationale d’investigation sur la corruption et la malversation, à l’aune de plusieurs correspondances adressées par le ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières concernant un terrain à Gammarth que l’ex-ministre avait acheté à un prix symbolique alors que sa valeur dépassait les 250 000 mille dinars, et ce grâce à une intervention de Ben Ali, sans suivre les procédures juridiques nécessaires pour s’approprier ce terrain.. Au cours de son interrogatoire, le suspect a nié catégoriquement les accusations qui pèsent sur lui, indiquant qu’il n’a eu aucune faveur de l’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali. Notons que dans cette affaire, plusieurs accusés sont impliqués dont Ridha Grira, Leïla Trabelsi et Ben Ali.

Lire aussi
commentaires
Loading...