Cité de la Culture: 2000 enfants et des ambassadeurs étrangers chassés de la salle d’Opéra

Le désespoir de la jeunesse tunisienne ne cesse de grandir de jour en jour. Cette jeunesse dont les espoirs d’émancipation sont toujours tués dans l’œuf, voit ses rêves réduits en cendres aux portes des bureaux de ces responsables qui les détruisent. C’est le cas du prodige tunisien de littérature, Amir Fehri, ambassadeur de la francophonie dans le monde. Le jeune adolescent d’à peine 15 ans, mène un projet éducatif de grande envergure avec des puissances mondiales. Même s’il détient la nationalité française, Amir Fehri a posé la pierre angulaire de ce projet dans son pays natal: la Tunisie. Amir a vu son rêve s’effondrer lorsque le directeur de la Salle l’Opéra à la Cité de la Culture lui a posé un lapin en fermant les portes de la salle le jour de l’événement, devant près de 2000 enfants des différentes régions du pays et des ambassadeurs de pays étrangers. « Il s’agit de la première manifestation du genre en Tunisie. Nous avons invité près de 2000 enfants de toutes les régions du pays: des enfants orphelins, handicapés, démunis…C’était une journée terrible. Depuis une vingtaine de jours, j’ai contacté  Youssef Lachkhem, directeur de la salle l’Opéra pour la réserver. Le 6 février à 15h35, il m’a envoyé un e-mail de confirmation. Il m’a affirmé que la salle sera à moi et qu’il était ravi de m’accueillir. Le jour J, tout le monde était là, les enfants des villages SOS, des écoles ont même payé des bus pour le transport des enfants jusqu’à la cité de la Culture, des ambassadeurs de pays étrangers qui souhaitaient aider les jeunes tunisiens à réaliser leurs rêves étaient aussi là. Mais, mon rêve à moi, s’est effondré. Il était prévu que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Gueterres, , soit informé de cette manifestation. Brigitte Macron avait affirmé que cette manifestation sera à l’honneur de la Tunisie. Youssef Lachkhem m’a promis de tout préparer sur le plan technique, d’arranger les cabines de traduction pour que cet événement réussisse. Il a mis tout le monde à la porte en hurlant, sortez! sortez! quittez la salle. J’ai perdu tout espoir. Nous allons porter plainte contre cet homme qui a détruit notre rêve« a-t-il exprimé d’un ton amer.

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...