Chahed doit poursuivre la guerre contre la corruption selon un responsable à l’INLUCC (Vidéo)

Le membre du conseil de l’Instance nationale de lutte contre la Corruption Mohamed Ayadi, a affirmé que les efforts de lutte contre la corruption sont en train d’être multipliés en Tunisie particulièrement après la mise en place de plusieurs textes de loi liés à cette cause. Il a ajouté que plusieurs victoires ont été réalisées en matière de lutte contre la corruption et ce, en dépit des diverses secousses, selon ses dires.
Le responsable qui s’exprimait lors d’une déclaration accordée à nos confères de Hakaek Online, a précisé que l’INLUCC a mis entre les mains de la justice pas moins de 95 dossiers en 2016 et 250 en 2017 rappelant que ces dossiers concernent divers domaines dont particulièrement les marchés publics, la mauvaise gestion dans les institutions publiques, la douane, les secteurs financier et immobilier etc. « Ce n’est pas le nombre des plaintes judiciaires intentées qui importe mais plutôt les mesures judiciaires prises à l’encontre des personnes suspectées de corruption. » a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Mohamed Ayadi, a estimé que le rythme de la guerre contre la corruption, déclarée par le gouvernement Youssef Chahed, a connu une baisse considérable par rapport au mois de mai 2017 date de son lancement. Il a dans ce contexte appelé le chef du gouvernement à lancer des initiatives sérieuses en matière de lutte contre la corruption et à soutenir de façon continue les efforts de l’INLUCC.

Lire aussi
commentaires
Loading...