C’est le quartet de la corruption chez Nidaa Tounes, selon Ridha Belhaj

La tension est toujours palpable au sein de Nidaa Tounes où un énième conflit oppose le Revenant Ridha Belhaj à la direction du parti. Intervenant dans Politica ce mercredi 20 février 2019, il a dénoncé le gel de son adhésion. Il a, de ce fait, décidé d’attaquer de front Hafedh Caïd Essebsi. « En juillet dernier, j’ai fait en sorte que le président de la République s’engage à éloigner son fils des premiers rangs du parti pour que je puisse y revenir. Or, le fils du président s’est accroché au pouvoir », a-t-il assuré.
Il poursuit en affirmant que Salma Elloumi Rekik, ancienne trésorière du parti, fait partie de ceux qui ont soutenu son retour. « D’autres se sont opposés à mon retour, dont Sofiene Toubel », a-t-il précisé. Ridha Belhaj affirme, dans ce contexte, qu’il existe un quartet de la corruption à Nidaa Tounes : Hafedh Caïd Essebsi, Sofiene Toubel, Raouf Khamassi et Ons Hattab. D’autre part, le Revenant a assuré que c’est ce quartet qui est en train d’entraver les préparatifs pour le congrès de Nidaa Tounes.

Lire aussi
commentaires
Loading...