Blanchiment d’argent : La commission européenne ajoute l’Arabie Saoudite à sa liste noire

La commission européenne ne semble pas satisfaite des dispositifs mis en place par l’Arabie Saoudite en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux.
Selon « Reuters » la proposition a été approuvée au mois de Janvier, en dépit des réserves de plusieurs Etats membres, dont la Grande-Bretagne, qui craignent l’impact de cette décision sur leurs relations commerciales, en particulier avec Ryad.
Le ministre saoudien des Finances a par ailleurs prononcé les intentions de son pays.
« Nous allons continuer à développer et améliorer notre appareil législatif afin d’atteindre ce but » a-t-il précisé dans un communiqué
La liste noire publiée par Bruxelles compte désormais 23 pays. On peut aussi noter le Panama qui s’est exprimé sur sa volonté de faire bouger les choses afin de se libérer du fardeau diplomatique.
« On a adopté les mesures nécessaires pour être retiré très prochainement de la liste noire »a-t-il affirmé.

Lire aussi
commentaires
Loading...