Attentat de Sousse : le ministère public fait appel des jugements

Suite à la prononciation des jugements dans l’affaire de l’attentat terroriste de Sousse, le ministère public a fait un recours en appel de toutes les peines prononcées à l’encontre des accusés.
Rappelons que la cinquième chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a prononcé ses verdicts à l’aube de ce samedi 9 février 2019 dans l’affaire de l’attentat terroriste de Sousse  qui concerne 26 accusés dont 18 en état d’arrestation et 8 autres en liberté.
La chambre criminelle a condamné l’accusé Ahmed Laadhari à la ^prison à perpétuité pour homicide volontaire avec préméditation et à la prison à perpétuité pour le crime d’atteinte à l’Etat et 10 années de prison pour engagement à un groupe terroriste.
L’accusé Adel Ghandri (impliqué également dans l’attentat du Bardo) a été condamné à la prison à perpétuité pour homicide volontaire et la prison à perpétuité pour atteinte à l’Etat plus une condamnation à 10 ans pour appartenance à un groupe terroriste.
La chambre criminelle a également condamné la prison à perpétuité Bilel Bejaoui et Saïd El Amri pour crime d’atteinte à l’Tat en vue du renversement du régime avec une peine de 20 ans de prison pour crimes terroristes.
Les peines prononcées comportent des condamnations à 6 ans de prison ferme à l’encontre d’un accusé, 3 ans à l’encontre de deux autres accusés et 6 mois de prison ferme à l’encontre de  2 accusés en état de liberté et un non lieu au profit de 17 accusés.

Attentat du Bardo : les mêmes peines
La même chambre avait prononcé des peines d’emprisonnement dans l’affaire de l’attentat du Bardo  qui concerne 22 accusés dont 22 en état d’arrestation et 3 en liberté.
Les condamnations portent pour les accusés Adel Ghandri et Mahmoud Qchouri à la prison à vie pour homicide volontaire, la prison à vie pour atteinte à l’Etat en vue du renversement du régime et une peine de 10 ans d’emprisonnement pour appartenance à un groupe terroriste.
La chambre criminelle a condamné à la prison à vie Wassim Sassi  pour atteinte à l’Etat en vue du renversement du régime et à 20 ans de prison ferme pour d’autres crimes.
La chambre a également prononcé des verdicts d’emprisonnement allant de 3  à 6 années d’emprisonnement à l’encontre  de 8 accusés. Tous les condamnés seront placés sous contrôle administratif après avoir purgé leurs condamnations sauf les condamnés à perpétuité.
La cinquième chambre criminelle en charge de l’affaire du Bardo a prononcé un non lieu au profit de 10 accusés.

Lire aussi
commentaires
Loading...