Algérie : des manifestants anti-Bouteflika arrêtés pour « atteinte à l’ordre public »

La tension est toujours palpable en Algérie depuis l’annonce du président Abdelaziz Bouteflika de briguer un 5ème mandat. Vendredi dernier, des manifestations ont eu lieu en Algérie et des bavures policières ont, comme prévu, été observées.
Les autorités ont annoncé l’arrestation de 41 personnes pour « atteinte à l’ordre public, agression des forces publiques et vandalisme ». Aucun autre détail n’a été fourni sur les lieux où les 41 personnes arrêtées ont été placées.
Rappelons que plusieurs régions d’Algérie ont été marquées par des manifestations vendredi dernier. Les algériens ont exprimé leur mécontentement de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Âgé de 81 ans et réduit à la paralysie depuis son AVC en 2013, le président est devenu l’ombre de lui-même et incapable de bouger. Les algériens se posent de réelles questions sur ses capacités à gouverner.
Le 19 février 2019, à Khenchela, des habitants se sont rassemblés devant la mairie pour exiger le retrait d’un portrait géant du président, chose impensable en Algérie il y a quelques années.
Soulignons que d’autres manifestations sont prévues pour le dimanche 24 février 2019.

Lire aussi
commentaires
Loading...