Russie : la mort d’un tunisien en prison suscite encore des interrogations

Le corps sans vie d’Iskander Kadida, jeune tunisien emprisonné en Russie, devrait être rapatrié ce mardi 1er janvier 2018 en Tunisie, selon ce qu’a affirmé son frère Anouar Kadida sur Shems Fm ce mardi. La dépouille devrait arriver à l’aéroport Tunis Carthage. « Nous demandons à ce que le corps soit à nouveau soumis à une autopsie afin de connaître les véritables circonstances du décès », a-t-il déclaré.
Rappelons que le jeune homme décédé, originaire de Mahdia, est né en 1989. Le mystère plane encore sur les raisons de sa mort. En prison, il a reçu des menaces de la part de plusieurs gangs résidents dans le même endroit. Dans une précédente déclaration, le frère d’Iskander Kadida a rappelé que le défunt a été agressé dans son propre restaurant en Russie par des russes il y a environ 3 mois. Iskander Kadida avait alors porté plainte et ses agresseurs ont été, par la suite, arrêtés. Néanmoins, le tunisien est revenu sur sa plainte. Conséquence : les agressions ont repris, ce qui a poussé Kadida à porter plainte à nouveau. Or, le jeune homme a été surpris en découvrant qu’il faisait lui-même l’objet d’une plainte pour viol. Il a, de ce fait, été placé en prison. « L’état de santé de mon frère s’était détérioré. Il a réclamé l’équivalant de 700 TND pour les verser à l’un des gangs de la prison où il se trouvait, qui l’avait menacé de mort. J’ai envoyé l’argent à mon frère, mais le lendemain j’ai appris son décès », avait encore déclaré le frère du défunt.

Lire aussi
commentaires
Loading...