René Trabelsi : 9 millions de touristes en 2019 et un possible retour du Rallye Paris-Dakar en Tunisie

Intervenant dans Expresso ce jeudi 3 janvier 2019, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, est revenu sur le bilan de la saison touristique de 2018. Au total, 8 299 137 touristes ont été accueillis en Tunisie, dont 2 726 000 algériens. « Le marché algérien représentait 1,3 millions de touristes en 2010 », a-t-il précisé.
L’ancienne ministre du Tourisme, Salma Elloumi, avait assuré que le chiffre des 8 millions de touristes sera atteint en 2018. « Elle a fait l’objet de plusieurs critiques suite à sa déclaration. Pourtant, la barre des 8 millions a été franchie, ce qui souligne la continuité dans le travail du ministère du Tourisme », a-t-il déclaré.
Il ne s’agit plus, poursuit-il, de sauver le secteur touristique. Pour René Trabelsi, l’heure est désormais à la planification. Il s’agit également d’attirer un maximum de touristes. « Nous devons assurer le retour des marchés classiques, d’autant plus qu’il faut mettre l’accent sur le marché russe (plus de 600 000 touristes en 2018) et asiatique. Dans ce cadre, les efforts seront concentrés sur la période novembre – mars qui connaît, généralement, une baisse dans le nombre de touristes », a-t-il expliqué au micro de Wassim Belarbi.
Le ministre a, dans ce même contexte, insisté sur la nécessité de conquérir de nouveaux marchés afin d’assurer des rentrées en devises pour la Tunisie. De ce fait, l’objectif, pour 2019, est d’accueillir 9 millions de touristes.

Une plateforme e-commerce pour les artisans
Par ailleurs, René Trabelsi est revenu sur le pèlerinage d’El Ghriba qui constitue, selon lui, un événement national d’une grande importance. « Je serai l’organisateur de la saison 2019 du pèlerinage. En 2018, nous avons accueilli 5000 pèlerins. Nous espérons en accueillir 8 000 en 2019 », a-t-il souligné. Toujours sur le plan touristique, le ministre a indiqué que le Rallye Paris-Dakar pourrait faire son grand retour en Tunisie.
Par ailleurs, le ministre est revenu sur l’artisanat qui emploie, selon lui, 350 000 personnes. « Nous espérons que chaque femme et chaque homme en Tunisie possède un habit traditionnel. Nous avons de grandes boutiques de produits d’artisanat dans les zones touristiques, telle que Hammamet. Cependant, il existe d’autres boutiques qui vendent des produits 100% importés, ce que je considère inacceptable en tant que citoyen et en tant que ministre. Notre rôle est de protéger les producteurs locaux. Dans ce contexte, les produits d’artisanat seront exposés dans chaque manifestations internationales. Nous envisageons même de créer une plateforme en ligne destinée aux artisans. Elle leur permettra de vendre leurs produits à l’étranger via internet », a encore déclaré le ministre du Tourisme et de l’Artisanat.

Lire aussi
commentaires
Loading...