Organisation secrète : Abldekarim Harouni se lâche

Le président du Conseil de la Choura, Abdelkarim Harouni, a affiché sa fermeté ce lundi 14 janvier 2019 pour répondre aux accusations qui pèsent sur son parti au sujet de l’organisation secrète. « Ceux qui insultent Ennahdha et qui l’accusent à tort n’ont aucun avenir en Tunisie. Ils ont manqué leur train. Nous aurons recours à la justice face à ceux qui dénigrent le parti et qui dépassent leurs limites », a-t-il mis en garde en marge de la célébration du 8ème anniversaire de la Révolution.
Toutes ces critiques, poursuit-il, ne font qu’accroître la popularité d’Ennahdha. « Il n’y a pas d’organisation secrète. Les accusateurs seront surpris devant la Justice. Ils ne respectent pas la Justice, d’autant plus qu’ils se croient au-dessus de l’Etat, du ministère de l’Intérieur et de la présidence de la République », a-t-il encore lancé.
Pour le nahdhaoui, les détracteurs de son parti sont des anarchistes. Ils se retrouveront isolés et devant la Justice selon lui. « Ennahdha a d’ores et déjà répondu sur le plan médiatique et politique. Une commission d’experts travaille actuellement sur les accusations. Nous allons riposter au bon moment et avec la bonne méthode », a-t-il encore dit.

Lire aussi
commentaires
Loading...