Nidaa Tounes : HCE à l’origine d’une nouvelle démission

Yosra Milli, membre du bureau politique et chargée de communication

Alors qu’il tente tant bien que mal de rassembler ses miettes et qu’il se prépare pour son premier congrès électif, Nidaa Tounes a été marqué par une nouvelle démission : celle de Yosra Milli, membre du bureau politique et chargée de communication, proche de l’ancienne Union Patriotique Libre de Slim Riahi.
Dans une déclaration à l’agence TAP ce mardi 22 janvier 2019, elle a mis en cause les agissements de Hafedh Caïd Essebsi. « Il s’est accaparé du bureau politique présidé par Slim Riahi sans être membre de ce bureau », a-t-elle précisé. Essebsi, poursuit-elle, a pris des décisions unilatérales, notamment au niveau des nominations relatives aux coordinations régionales du parti. Or, il s’agit du rôle du comité électif relevant du bureau politique. « L’absence de Slim Riahi ne peut pas justifier les agissements de Hafedh Caïd Essebsi. Certains responsables ne sont pas satisfaits de ses agissements. Ils risquent même de geler leurs activités au sein du bureau politiques dans les prochaines heures », a encore précisé Yosra Milli.
Nidaa Tounes, rappelons-le, organisera son congrès électif en mars prochain, et les tensions sont d’ores et déjà là, notamment entre le Revenant Ridha Belhaj et les autres dirigeants du partis. La grogne semble également monter du côté des proches de Slim Riahi, dont le parti a fusionné avec Nidaa Tounes.

Lire aussi
commentaires
Loading...