La totale pour Lassaad Yakoubi !!

Le secrétaire général de la fédération de l’enseignement secondaire ne recule plus devant rien pour chauffer à bloc les affiliés à sa structure. Il vient de confirmer à Boussalem la poursuite des mouvement de protestation jusqu’au bouclage du dossier de l’enseignement secondaire en rendant justice aux enseignants et à l’école publique équitablement.
Yakoubi a appelé les enseignants à sortir en masse dans les rues mercredi prochain pour protester contre ce qu’il a appelé les mauvaises conditions matérielles qui demandent amélioration. Cette opération vise à montrer au monde et au chef du gouvernement et à l’opinion publique tunisienne que les enseignants ne reviendront pas sur leurs revendications quel que soit le prix à payer. Et pour mieux haranguer sa foule il dira que « le recul est trahison…revenir sur ses positions n’est pas un point de vue… si nous reculons, tuez nous car nous ne méritons pas de vous représenter« .
Le ton est monté de plusieurs crans du côté du syndicat et le secrétaire général du syndicat appellera le gouvernement à « engager une négociation sérieuse pour mettre fin à la crise lui rappelant que le fait de se voiler le visage et d’ignorer les revendications des enseignants ne résoudra pas la crise et que si le gouvernement parie sur les mauvaises conditions climatiques ils lui répondent qu’ils ne ressentiront pas le froid qui leur fournira patience, force et unité… nous mettrons à exécution nos décisions et nous vous poursuivrons sans revenir sur nos pas…« .
Après s’être attaqué au ministre qu’il considère non apte à négocier, Yakoubi parlera de la situation lamentable des institutions éducatives et la réduction des fonds qui leur sont attribués annuellement. « Les institutions s’écroulent sur les têtes de nos enfants et le ministère regarde sans bouger » lança-t-il.

Lire aussi
commentaires
Loading...