Forum de Davos: la fuite des cerveaux inquiète Chahed

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a pris part mardi 22 janvier 2019, dans le cadre du 48ème Forum économique mondial de Davos, à la conférence « Vision stratégique du Moyen Orient » aux cotés du premier ministre palestinien Rami Hamadallah, du président exécutif du conseil bahreïni de l’investissement économique Khaled Al Rumaidi, du ministre saoudien de l’économie Mohamed Al Tuwaijri, ainsi que du directeur général du groupe bahreïni Majid Al Fatim Holding.
Lors de son intervention, le chef du gouvernement a mis l’accent sur les différences entre les modèles de développement au Moyen orient et au nord de l’Afrique et ce, en dépit de l’existence de points communs. Il a considéré que la Tunisie a connu une étape de transition soft en dépit de nombreuses secousses économiques liées notamment aux attentats terroristes. Il a expliqué que ces attentats ont coûté cher à la Tunisie en voie de démocratisation après des années de dictature.
Le chef du gouvernement a expliqué que la réalisation du développement au Moyen orient et en Tunisie passe forcément par la garantie de la stabilité sur les plans politique et social. Il a dans ce contexte évoqué les répercussions de la crise libyenne sur l’économie tunisienne.
Youssef Chahed a affirmé que l’Etat a revu à la hausse les budgets de la sécurité et de la défense pour lutter contre le terrorisme et réaliser des opérations anti-terroristes préventives qualitatives et ce, aux dépens du développement régional et la promotion des catégories sociales défavorisées.
Par ailleurs, Youssef Chahed a affirmé que la Tunisie fait face au phénomène du chômage des jeunes diplômés affirmant que ces derniers représentent 1/3 des chômeurs, chose qui a poussé l’Etat à encourager l’entrepreneuriat privé et à créer la banque des régions. Il a donc mis l’accent sur la nécessité de l’adhésion du secteur public dans le processus de développement. Il a également mis l’accent sur l’importance de l’adaptation du système éducatif et de la formation professionnelle aux attentes du marché de l’emploi.
Youssef Chahed a conclu son intervention en attirant l’attention sur le phénomène de la fuite des jeunes compétences vers les pays étrangers appelant à la nécessité de trouver les solutions adéquates en vue d’inciter les jeunes compétences à créer leurs propres projets en Tunisie. Il a par ailleurs considéré que réussir l’expérience de la digitalisation demeure l’un des défis majeurs de son gouvernement.
Au matin de ce mercredi , le chef du gouvernement a pris part a un débat sur « l’élaboration d’un agenda africain dans le contexte mondial », en présence des chefs d’Etat et d’organisations africains ainsi que des personnalités économiques et politiques.
Parallèlement à sa participation aux différents débats inscrits à l’ordre du jour du Forum, Chahed a eu des entretiens avec le premier ministre égyptien, Mustapha Medbouli, le ministre des A.E algérien, Abdelkader Msahel et le président exécutif du Conseil de développement économique bahreini.

.

جانب من تدخلات رئيس الحكومة يوسف الشاهد في منتدى دافوس مساء اليوم خلال ندوة "الرؤية الاستراتيجية للشرق الاوسط".

Publiée par ‎Présidence du Gouvernement Tunisien – رئاسة الحكومة التونسية‎ sur Mardi 22 janvier 2019

Lire aussi
commentaires
Loading...