Fonction publique : l’ultimatum de l’UGTT au gouvernement

Aucun accord n’a encore était conclu entre le gouvernement et l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) en vue de la résolution de la crise de la fonction publique.
Dans ce contexte de blocage, la centrale syndicale a décidé de hausser le ton en imposant un ultimatum au gouvernement : « le 14 janvier 2019 constituera la date limite au sujet des discussions sur les majorations salariales dans la fonction publique », a lancé le secrétaire général-adjoint de l’UGTT chargé de la fonction publique, Hfaïedh Hfaïedh, qui a affirmé que l’UGTT souhaite parvenir à un accord avec le gouvernement. Passé ce délai, la grève générale du jeudi 17 janvier 2019 sera observée selon le syndicaliste.
Rappelons que la centrale syndicale considère que les propositions du gouvernement sur la majoration salariale dans le secteur public restent insuffisantes par rapport aux revendications du secteur. L’Exécutif a proposé une augmentation par catégorie de fonctionnaires : 130 TND pour la catégorie A1, 100 TND pour l’A2 et 70 TND pour le reste. Une proposition insuffisante selon l’UGTT qui revendique beaucoup plus :  270 TND et 205 TND en fonction des catégories.
Dans ce contexte tendu, les réunions se sont multipliées entre Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’UGTT, et les deux têtes de l’Exécutif : le président de la République, Béji Caïd Essebsi, et le Chef du gouvernement, Youssef Chahed. Aucune des rencontres n’a permis de trouver un terrain d’entente.

Lire aussi
commentaires
Loading...