Face à la baisse des prix, la Russie va réduire sa production de pétrole

La Russie, à l’instar des autres pays producteurs de pétrole, va réduire sa production de 50 000 barils par jour d’ici la fin du mois de janvier 2019. C’est ce qu’a indiqué le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak, qui rappelé que la réduction actuelle se chiffre à environ 30 000 barils par jour. La Russie, soulignons-le, a atteint une extraction moyenne de 11,16 millions de barils par jour en 2018, ce qui n’est pas loin de son record enregistré à l’ère soviétique de 11,42 millions de barils par jour, atteint en 1987.
A titre de rappel, L’OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole) et les pays producteurs de l’or noir non membres de l’OPEP se sont accordés à Vienne le 7 décembre 2018 pour réduire la production de brut de 1,2 millions de barils par jour dès janvier 2019, et ce afin de faire face à la baisse du cours du pétrole. Chaque partie va assumer une partie de cette baisse de la production : 800 000 barils en moins pour les pays de l’OPEP et 400 000 barils en moins pour les autres pays.
Soulignons que le prix du baril a atteint ce dimanche 13 janvier 2019 les 51,70 dollars. Le Brent, pour sa part, a atteint les 60,55 dollars.

Lire aussi
commentaires
Loading...