Education : à quoi joue Yakoubi ?

Il semble que le Sieur Lassad Yakoubi éprouve un malin plaisir à narguer élèves et parents d’élèves dans sa guerre contre le ministère de l’éducation ou, pour être plus précis contre son locataire.
Faisant fi des élèves qui ont décidé de sortir dans les rues pour manifester contre les actions menées par les enseignants dont le boycott des examens et de leurs revendication essentielle et de les laisser passer leurs examens, Yakoubi répond à leur colère en décidant une journée de colère des enseignants. Et ce n’est pas tout. Il s’amuse à annoncer qu’elle sera historique.
« J’appelle tous les enseignants à se mobiliser pour la journée de colère de mercredi 23 janvier. C’est un devoir sacré d’y assister ! C’est également pour adresser un message au gouvernement et lui dire que nous ne cèderons pas ! Les négociations sont la solution et nous obligerons le gouvernement à y retourner même s’il ne l’accepte pas ! », lança-t-il vendredi dernier.
« La journée du mercredi sera historique », précisa-t-il, « car nous ne céderons rien de nos revendications et aucune concession ne sera faite ».
Et le problème c’est quand il est interpellé sur sa menace d’année blanche, il répond tout bonnement, « allez poser la question au chef du gouvernement et au ministre de l’éducation« .
L’insouciance des répercussions de la poursuite de ce bras de fer sur l’avenir de nos enfants va jusqu’à reconnaître que la situation est devenue difficile mais que c’est la faute aux autres. Lui, il fait partie des victimes.


Lire aussi
commentaires
Loading...