Chalghoum : « les ressources propres de l’Etat ont augmenté de plus de 17% »

Ridha Chalghoum, ministre des Finances a affirmé au micro du correspondant de Mosaïque fm, que les ressources propres de l’Etat ont évolué de plus de 17% ce qui a permis d’affronter l’augmentation du prix du pétrole, d’effectuer des transferts sociaux et de prendre des mesures en faveur des familles déshéritées et des étudiants plus que ce qui était prévu par le budget. Cela nous a permis également d’augmenter le volume des investissements. En effet ce qui a été réalisé comme investissements en 2018 dépasse largement ce qui était prévu dans le budget. Tout cela grâce à l’amélioration des ressources et la maîtrise du déficit qui est resté dans les limites de 4,9%
Le ministre a fait savoir que le gouvernement va œuvrer pour que le déficit budgétaire ne dépasse pas 3,9% en 2019. En espérant présenter en 2020 un budget dont le déficit ne dépasse pas les 3%.


Par ailleurs, le ministre des Finances qui s’exprimait lors d’une rencontre organisée par son département sur la loi de finances 2019 au profit de ses services centraux a souligné que cette loi comporte des mesures qui bénéficient à l’entreprise, au citoyen et à l’investisseur, attirant l’attention des cadres présents qu’ils doivent accomplir leur mission pour que les textes réglementaires soient prêts rapidement pour consolider le climat des affaires et l’amélioration des services.
Plus encore, pour permettre de consolider les ressources de l’Etat à travers l’application des nouvelles mesures, l’élargissement de la base et la lutte contre l’évasion fiscale.
Le ministre n’a pas manqué de rappeler les efforts tendant à soutenir la compétitivité de l’entreprise afin qu’elle améliore le produit national afin qu’il devienne compétitif face aux produits importés.
La loi de finances 2019, porte en elle, également, des investissements plus importants dans le secteur des hydrocarbures.
Concernant le fameux article 36 qui porte sur le secret professionnel des avocats, des experts comptables et autres, Chalghoum a fait savoir qu’il a été soumis à nouveau à l’Assemblée des représentants du peuple pour en discuter davantage. Le bureau de l’ARP l’a transféré à la commission des finances et ce dans l’attente des résultats des discussions.
Le ministre considère, par ailleurs, que cet article est très important et ne touche en aucune manière le secret professionnel lié aux activités des avocats ou d’autres professions mais concerne les activités non liées à la profession initiale, ce qui n’était pas très clair.

Lire aussi
commentaires
Loading...