« 3ich Tounsi » : une alternative politique qui monte en puissance ?

Depuis un peu plus d’un an, les Tunisiens entendent parler de « 3ich Tounsi », un mouvement présent activement sur les réseaux sociaux. Depuis quelques mois, 3ich Tounsi se déploie aussi sur le terrain des régions. Le mouvement a acquis sa réputation « populaire » en organisant des événements de masse dans les régions et les quartiers défavorisés. La retransmission, l’été dernier, des matchs de la Tunisie lors de la Coupe du Monde de football, sur des écrans géants dans les villes d’El Jem, du Kef, de Rjim Maatoug et dans le quartier très populaire de Mellassine a marqué les esprits « Ce que le gouvernement n’a pas voulu ou n’a pas su faire, à savoir donner aux gens un moment de fierté et de bonheur, nous l’avons fait avec nos propres moyens et avec l’aide des Tunisiens sur le terrain« , nous confiera Aïda Doggui, l’une des fondatrices du mouvement.
En lançant sa dernière campagne appelée «El 7it» (Le Mur), le mouvement cherche à impliquer de nouveau les Tunisiens dans la vie politique. A travers une large campagne de consultation, des discussions directes sont lancées avec les Tunisiens à propos de leurs préoccupations et leurs attentes, mais aussi sur les solutions qu’ils proposent pour améliorer leur quotidien. Selon les chiffres officiels communiqués par le mouvement, plus de 200.000 Tunisiens auraient été parties prenantes de cette consultation depuis Novembre 2018. « C’est la plus grande consultation populaire de l’histoire de notre pays« , s’enthousiasme Oussama, un bénévole rencontré sur le terrain.
Les citoyens sont ensuite invités par l’équipe «3ich Tounsi» à des meetings de quartier, pour leur communiquer les résultats de la consultation et engager avec eux une réflexion sur les solutions envisageables. Selim Ben Hassen, le président du mouvement, déclare que « la classe politique n’écoute pas les Tunisiens. Pourtant, c’est de l’intelligence collective des Tunisiens qu’émergeront les solutions aux problèmes que nous vivons depuis plus de huit ans. C’est pour cela que c’est avec eux que nous avons décidé de nous engager pour penser et construire l’avenir du pays« .
En créant cette proximité avec les Tunisiens, le mouvement «3ich Tounsi» semble ne pas vouloir se limiter au simple travail associatif : assisterons-nous à la naissance d’un projet politique d’un nouveau genre ?
À en croire les échos, une évolution dans ce sens pourrait avoir lieu dans les semaines à venir.

W.R

Lire aussi
commentaires
Loading...