1 million de jeunes tunisiens sans formation et sans travail

Le constat de l’Observatoire tunisien de la jeunesse (OTJ) est sans appel : 1 million de jeunes sont totalement inactifs, c’est-à-dire, sans emploi, sans scolarisation et sans la moindre formation. C’est ce qu’a annoncé le directeur des recherches et des études au sein de l’OTJ, Foued Ouni, dans une déclaration radiophonique ce vendredi 18 janvier 2019.
Selon l’étude menée en collaboration avec la Banque Mondiale (BM), 62% des jeunes tunisiens n’ont pas confiance en les institutions de l’Etat. Leur participation aux élections municipales n’était que de 5% selon la même étude.
Par ailleurs, selon Foued Ouni, l’Observatoire est en train de mener une étude sur les liens entre la jeunesse et l’extrémisme. Les résultats seront annoncés au second semestre de 2019. Les résultats préliminaires évoquent d’ores et déjà un paradoxe : le refus de l’extrémisme par la jeunesse sur le plan théorique, mais leur adhésion à cette tendance sur le plan pratique.
L’étude, à titre d’information, qui a débuté en 2018, a porté sur 10 000 jeunes âgés entre 15 et 29 ans issus des différents gouvernorats du pays.

Lire aussi
commentaires
Loading...