Saisie d’un million d’œufs

La crise qui gangrène le secteur de la volaille représente désormais un véritable fardeau pour les familles tunisiennes qui, faute de moyens pour acheter la viande, trouvent un apport en protéine dans les œufs. Néanmoins, le prix de la volaille et des œufs est monté en flèche. Le lot de quatre 4 œufs frôle un dinar. Dans certaines régions, les œufs ont déjà disparus tout comme le lait et le beurre. Si le ministre de l’Agriculture a reconnu la gravité de la crise espérant qu’une solution sera trouvée début janvier 2019, les équipes du contrôle économique du ministère du commerce, de leur côté, sont en train de multiplier les descentes aux dépôts des spéculateurs qui ne font qu’aggraver la crise avec leurs pratiques illégales. Pas moins d’un million d’œufs, ont été saisis chez bon nombre de producteurs, stockés illégalement dans plusieurs entrepôts, dans les régions de Gabes, Sfax, Nabeul et Ben Arous.

Lire aussi
commentaires
Loading...