Mongi Rahoui : « le journaliste décédé est la victime du gouvernement Youssef Ghannouchi ! »

L’affaire du suicide du jeune journaliste de Telvza TV continue de faire couler de l’encre. Dans un statut publié sur sa page Facebook, le député du Front Populaire, Mongi Rahoui, s’est indigné et a dénoncé l’immobilisme de ce qu’il appelle le gouvernement de « Youssef Ghannouhi ». « Un jeune journaliste a choisi de s’immoler par le feu, mettant fin à une longue carrière professionnelle malgré son jeune âge, en proie à la marginalisation et à la nonchalance. Pendant ce temps, le gouvernement de Chahed Ghannouchi est dans un sommeil profond ! », a-t-il lancé.
Mongi Rahoui considère que le jeune Abdelrazak Zorgui est l’une des victimes des gouvernements successifs d’Ennahdha, de Nidaa Tounes et de ceux qui ont partagé le pouvoir avec eux.
« La seule « erreur » que les jeunes ont commise, c’est qu’ils ont essayé de réussir. Cependant, ils ont fait face à des gouvernements qui n’étaient capables que de mentir ou d’exporter des illusions. Ce qui s’est passé constitue un crime contre les jeunes de ce pays. C’est un crime commis par les gouvernants qui n’ont même plus la capacité de faire de la politique », a-t-il encore écrit.
D’autre part, le frontiste a déploré l’anarchie et la politique d’appauvrissement qui règne en Tunisie. Elle est pilotée par Ennahdha, les gangs de contrebande et la mafia. « En Tunisie, les entreprises nationales sont vendues. Le pays est en train de mendier auprès d’autres pays. […]. C’es le pays où les rêves se brisent », a-t-il encore déploré.

Lire aussi
commentaires
Loading...