L’UGTT se déclare concernée par les prochaines élections

Le secrétaire général adjoint de l’union générale tunisienne de travail Samir Cheffi a affirmé ce samedi 29 décembre 2018 que la centrale syndicale est directement concernée par les prochaines élections. Il a estimé que l’UGTT va sortir de la position de  neutralité qu’elle a adopté lors des élections précédentes et ce pour contrer les politiques opposées aux attentes du peuple tunisien,  et ses revendications pour une vie digne, et l’instauration d’une vraie démocratie.
Samir Cheffi qui s »exprimait en marge d’une réunion des cadres syndicaux à Beja a ajouté que ce pas s’inscrit dans le cadre de l’action de l’UGTT et ne plus se limiter à espérer appelant l’ensemble des structures de l’UGTT à se mobiliser pour réussir la grève générale décidée dans le secteur et la fonction publics  le 17 janvier prochain.
« L’UGTT s’oppose seul actuellement aux agendas du gouvernement de droite sauvage » selon ses dires, et assure avec toutes ses composantes  la défense du peuple et de ses préoccupations dont la préservation du secteur public et la réhabilitation de son rôle dans le développement et la défense du système éducatif public.
Le secrétaire général adjoint a souligné que « l’UGTT soutient tous les mouvements pacifiques à condition que cela ne dérape pas dans le chaos qui agit en faveur des gros poissons et ceux qui se cachent derrière les rideaux ».
« Nombreuses sont les batailles qui attendent la centrale syndicale notamment celle médiatique et les campagnes suspectes de diabolisation de l’UGTT, »
a-t-il encore ajouté.

Lire aussi
commentaires
Loading...