La Corée du Sud veut renforcer son partenariat avec la Tunisie

Trois pays arabes sont inscrits sur l’agenda du Premier ministre sud-coréen dans le cadre d’une tournée entamée ce dimanche 16 décembre 2018. Le premier ministre a atterri en Algérie, il passera, par la suite, par la Tunisie et le Maroc dans l’objectif de renforcer le partenariat économique avec ces trois pays. C’est d’ailleurs ce que le responsable a déclaré à l’agence de presse sud-coréenne, affirmant qu’il vise également à soutenir les entreprises de son pays qui travaillent au Maroc, en Algérie et en Tunisie.
Lee Nak-yeon devrait atterrir en Tunisie le 20 décembre 2018, où il rencontrera le président de la République, Béji Caïd Essebsi et d’autres hauts responsables tunisiens.
En septembre dernier, rappelons-le, l’ambassadeur de la Corée du Sud en Tunisie, Cho Koo Rae, a assuré que son pays compte doubler ses investissements en Tunisie et ce dès 2019. « Nous inviterons des hommes d’affaires coréens à s’installer dans le pays », a-t-il renchéri.
Les relations tuniso-sud-coréennes, rappelons-le, ont commencé depuis 50 ans. D’ailleurs, 2019 constituera l’occasion de célébrer leur cinquantenaire. Au total, les deux pays comptent un volume d’échanges de 200 millions de dollars. Cette visite en Tunisie est également une manière pour les autorités sud-coréennes de s’imposer davantage en Tunisie, compte tenu de la rude concurrence avec l’autre géant asiatique, la Chine qui, pour sa part, va implanter une unité de production de voitures SAIC et Menix Holding en Tunisie.

Lire aussi
commentaires
Loading...