Fonction Publique : l’UGTT mécontente des propositions du gouvernement

Le désaccord persiste dans les négociations salariales de la fonction publique. Le porte-parole de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Sami Tahri, considère que les propositions du gouvernement constituent « un gel masqué des salaires ». « Nous sommes plus proches de la grève générale du 17 janvier 2019 que de la signature d’un accord », a-t-il déclaré.
Le syndicaliste souligne que les propositions du gouvernement sont très loin du compte si on les compare à la hausse des salaires accordée au secteur public. A titre d’information, un nouveau round de négociations sera entamé ce mercredi 26 décembre 2018 entre le gouvernement et l’UGTT au sujet de la hausse des salaires dans la fonction publique. « La centrale syndicale n’est pas très optimiste quant à l’issue de la réunion de ce mercredi. Nous pensons même qu’elle se soldera par un échec », a encore déclaré Sami Tahri dans le quotidien Le Maghreb ce mercredi 26 décembre 2018.
La hausse des salaires exigée par l’UGTT n’a pas été écartée par le gouvernement. Dans sa dernière interview, le Chef du gouvernement s’est dit favorable à une augmentation salariale, à condition qu’elle soit accompagnée d’une hausse de la productivité. L’UGTT, avec à sa tête son secrétaire général Noureddine Taboubi, sera-t-elle prête à faire des concessions ? Difficile de le savoir, d’autant plus que Noureddine Taboubi ne semble pas prêt à apaiser les tensions. Que ce soit lors des rassemblements syndicaux ou dans ses apparitions médiatiques, le syndicaliste a martelé que la grève générale du 17 janvier prochain sera « différente » de celle du 22 novembre dernier. Elle constituera même un « tournant » dans l’histoire du pays. L’affaire semble dépasser la seule sphère de la confrontation syndicat-gouvernement au sujet des droits des travailleurs. Nous avons plus l’impression qu’il s’agit, pour chaque partie, de prouver qu’elle a l’ascendant sur l’autre. Dans tous les cas, le bras de fer continue au détriment de la Tunisie.

Lire aussi
commentaires
Loading...