Remaniement René Trabelsi au tourisme, Hammami, Majdouline et Jeribi out (MAJ)

Le remaniement se confirme et son annonce est imminente, ce soir avec certitude.
Chahed a réservé de grandes surprises dans ce remaniement où, semble-t-il, aucune place à la complaisance ou au copinage n’existe.
C’est ainsi que depuis le président Bourguiba, c’est la première fois que l’on va trouver un tunisien de confession juive au gouvernement. Il s’agit de René Trabelsi au tourisme.
Pour le reste, on trouvera des femmes, on a parlé notamment de Hajer Ben Cheikh Ahmed, mais  ce sera Sonia Becheikh à la jeunesse et sports et Saïda Ounis à l’emploi. Un prix Nobel, Fadhel Mahfoudh est nommé au ministère des droits de l’homme et des relations avec la société civile, des destouriens, des compétences et des hommes d’Etat, Kamel Morjane à la fonction publique. On parle également de l’entrée de Hafedh Ben Salah, ancien ministre de la justice.
Youssef Chahed a ratissé large mais a procédé, également, a des réajustements techniques avec des changements de postes après une évaluation du rendement de certains ministres qui se voient maintenus mais dans de nouveaux départements.
Radhouane Ayara se verrait désormais à la tête du ministère, nouvellement créé, celui de l’émigration et des tunisiens à l’étranger, Hichem Ben Ahmed est promu ministre  du transport
Côté départs, on relèvera  que ce sont les ministres décriés et dont les résultats n’étaient pas satisfaisants qui quittent le navire. Imed Hammami, Majdouline Cherni sont concernés.
Là où il a montré à tous qu’il ne pouvait y avoir de place à la complaisance et que l’intérêt du pays primait sur tout, c’est de voir partir certains de ses amis quitter l’équipe gouvernementale. Le départ prévu de Ryadh Mouakhar en est témoin.
Côté nouveau visages, on relève Karim Jammoussi à la Justice, Raouf Cherif à la santé, Hedi Makni aux domaines de l’Etat, Mokhtar Hammami aux affaires sociales et Chokri Belhassen à la tête d’un nouveau département ministériel chargé du suivi des grands projets.
Le fait le plus marquant est qu’à l’annonce du remaniement, Nidaa Tounes se retrouvera dans l’opposition.
Une nouvelle bataille commence.

Lire aussi
commentaires
Loading...