POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La prestation de BCE vue par le web

Le vent de Béji Caïd Essebsi souffle encore sur la toile. Coup de maître ou apparition médiatique ratée ? Quoi qu’il en soit, le président de la République a réussi à faire le buzz. Un post Facebook, un Tweet… Puis les réactions s’enchaînent

Fail. Pour Thameur Mekki, rédacteur en chef de Nawat, le recours à l’expression «Gouvernement de l’ombre» est synonyme d’un aveu d’échec. «La première fois depuis 2011 que l’expression… refait surface… Et c’est la première fois qu’un haut responsable de l’Etat l’utilise… Il s’agit d’un aveu d’échec qu’il reconnait que des parties occultes exercent le pouvoir…».

Manque d’élégance politique. Certains internautes ressentent de l’amertume en Béji Caïd Essebsi. Exemples, selon BCE : «Ce qu’avait fait Youssef Chahed n’est pas classe du tout», pour un autre, il s’agit d’une «conférence de presse où le président ne cache pas son sentiment d’avoir été humilié».

Humour. Enfin, un point positif à retenir de la conférence de BCE. L’apparition du ministre représentant personnel du président de la République, Lazhar Karoui Chebbi. «La Bonne nouvelle ? 3am Lazhar Karoui Chebbi est toujours alive ! Il a même confirmé la citation de BCE» écrit Molka.

Colère, Colère. Le derby Présidence de la République – Présidence du Gouvernement bat son plein sur les réseaux sociaux… Et si les décideurs s’attendent à récolter la sympathie des internautes, la bataille n’est pas gagnée d’avance.
Fait marquant de la prestation de BCE de ce jour, c’est que la toile a été en effervescence dès le début. Toutefois, que les réactions étaient négatives ou positives vis à vis de la prestation du président de la République, c’est la colère des internautes qui a pris le dessus sur tout le reste. La situation devient suffoquante.

Lire aussi
commentaires
Loading...