Néjib Chebbi: « Le Tunisien préfère qu’on lui parle du diable que d’un parti politique »

Intervenant dans l’émission « Midi Med » sur les ondes de Radio Med, le fondateur du mouvement démocratique, Ahmed Néjib Chebbi a affirmé qu’il y a plusieurs partis qui tentent de profiter de la crise actuelle pour faire de la propagande politique.
L’ancien dirigeant d’Al Jomhouri s’est également attardé sur la condition imposée par Ennahdha à Youssef Chahed, selon laquelle son maintien à la tête du gouvernement est tributaire de sa non candidature aux présidentielles 2019.  » Youssef Chahed est fini…mais il a pleinement le droit de se porter candidat aux présidentielles.« a-t-il renchéri.
D’un autre côté, il a souligné que les municipales ont prouvé que  77% des Tunisiens sont contre les partis politiques, insistant sur le fait que la scène politique est instable et pousse les citoyens à éprouver une sorte de répugnance pour la démocratie. « Le Tunisien préfère qu’on lui parle du diable que d’un parti politique, » a-t-il lancé.
Par ailleurs, Chebbi a fait savoir qu’il envisage la formation d’un mouvement civil qui regroupe des personnalités partisanes et indépendantes, et qui puisse réellement représenter les citoyens. « Si j’arrive à créer ce mouvement, je me porterai candidat aux présidentielles. Nous aurons pour devise  » la lutte contre le tourisme partisan », et pour objectif, le changement imminent des choses, » a-t-il conclu.

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...