Forum sino-africain : 60 milliards de dollars d’aides de la Chine à l’Afrique

Dans son discours d’ouverture du Forum de coopération sino-africain ce 03 septembre à Pekin, le président Chinois, Xi Jinping  a annoncé un ensemble de mesures et de projets visant à renforcer les coopérations diplomatiques et économiques sino-africaines.
La Chine allouera 60 milliards de dollars aux pays africains avec lesquels elle entretient des relations diplomatiques, dont la Tunisie. 15 milliards de dollars seront consacrés à des aides et des crédits sans intérêts et des prêts à des conditions avantageuses. 20 milliards de dollars destinés à des lignes de financement, 10 milliards de dollars au profit du fonds de coopération sino-africain, 5 milliards de dollars pour le financement d’importations d’Afrique, 10 milliards de dollars pour consolider les sociétés chinoises d’investissement en Afrique au cours des trois prochaines années.
Ce projet triennal mettra en avant la promotion du capital humain avec la formation de 1 000 compétences, l’attribution de 50 000 bourses gouvernementales ainsi que la création de 50 000 opportunités de participation à des formations et des cours de formation. Le président Chinois a aussi invité 2 000 jeunes à se rendre en Chine.

Le président chinois a annoncé que parmi les projets destinés à l’Afrique, 50 projets agricoles et la réalisation de projets énergétiques et de communications intercontinentaux et le soutien à l’instauration d’un marché unique africain pour le transport aérien. Plus encore, la Chine compte exécuter une campagne de facilitation du commerce avec l’importation de produits africains et l’exécution de 50 projets de commerce et engager des négociations sur les zones de libre échange.
Des mesures dans le domaine de la santé ont également été annoncées comme la mise en oeuvre de projets concernant l’assistance sanitaire et médicale mais aussi la réalisation de projets culturels et artistiques. La création du Fonds Chine-Afrique dans le domaine de la paix et de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme, du crime organisé et de la piraterie a aussi été décidée.
La première puissance économique mondiale continue à gagner du terrain et s’impose, donc, comme un allié principal des pays d’Afrique en partageant son savoir-faire mais aussi en diffusant sa culture. Elle représente une hégémonie qui sera dans quelques années le nouveau heartland doté d’un déterminisme géographique et d’une dimension humaine.

Lire aussi
commentaires
Loading...