Cheikhet El Medina se déclare pro-égalité successorale

En matière de contradiction et de double discours, les exemples ne manquent pas surtout du côté d’Ennahdha. Et pour cause. On se rappelle e la déclaration du Maire de Tunis, fraîchement élue qui déclarait, à propos de l’égalité dans l’héritage, que le moment n’était pas approprié pour ce genre de proposition allant jusqu’à émettre sur certaines réserves. Ça, c’était pour la consommation locale et pour contenter une frange du parti qui la soutient.
On change de fusil d’épaule quand il s’agit de s’adresser à un média d’audience internationale. Souad Abderrahim vient d’exprimer son soutien à l’initiative du président de la République Beji Caïd Essebsi liée à l’égalité successorale.
C’était dans une interview accordée au Magazine Jeune Afrique. Elle affirme que cette proposition laisse le choix quant au partage de l’héritage en se basant sur l »égalité entre les deux sexes ou encore à l’application des règles de la Chariaa. Selon Cheikhet El Medina, cette proposition ne s’oppose en aucun cas aux textes coraniques.
Rappelons que le conseil de la Choura du parti islamiste avait annoncé précédemment son refus quant à l’élaboration de textes de loi imposant l’égalité dans l’héritage entre les deux sexes estimant qu’une telle loi n’est pas conforme aux textes coraniques. Une position qui  a été jugée  hostile aux droits de la femme par plusieurs composantes de la société civile dont des associations et organisations internationales de défense des droits de l’Homme.

Lire aussi
commentaires
Loading...