Agression d’un policier à Bizerte: les sécuritaires réclament à nouveau une loi criminalisant leur agression

Suite à l’agression d’un agent de la circulation par un délinquant à Bizerte, le syndicat régional des forces de sécurité intérieure de Bizerte a publié un communiqué selon lequel il condamne cette agression « choquante » et réclame de nouveau une loi pour leur protection, criminalisant l’atteinte aux forces armées, leurs familles et leurs sièges.
Le syndicat a fait savoir « qu’il a presque épuisé sa patience » et a appelé ses adhérents à se mobiliser pour la défense de leurs droits. Pour ce faire, un sit-in devant la direction régionale de la police de la circulation sera organisé ce jeudi 6 septembre 2018, de même que tous les agents en service porteront le brassard rouge en signe de protestation.
D’un autre côté, les internautes ont exprimé leur solidarité avec le policier agressé, en mettant en garde contre les appels des syndicats des sécuritaires qui profitent de cet incident isolé pour faire passer une loi menaçant les droits de l’homme et le processus démocratique, en leur rappelant qu’un des violeurs dans l’affaire de Goubellat était aussi un policier.

Lire aussi
commentaires
Loading...