Tunisie: des imams dirigent des manifestations contre le rapport de la COLIBE

Des activistes de la société civile et des citoyens, un peu partout à travers la République, ont observé vendredi 03 août 2018, ce que l’on appelle une journée de colère  ou encore le vendredi de la colère. A cet effet, des manifestations protestataires ont eu lieu dans diverses villes tunisiennes en signe de refus du fameux rapport de la Commission des libertés individuelles et de l’égalité COLIBE, présidée par la députée Bochra Belhaj Hmida. Ces manifestations ont été initiées  par des imams et des associations à vocation religieuse, qui considèrent que ce rapport ne respecte ni la religion, ni la loi, ni les traditions du peuple tunisien.
A l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, une manifestation a été observée par le parti de Hechmi Hamdi Tayar Al Mahaba. Les protestataires qui ont effectué la prière du vendredi sur le terre plein de l’avenue, à même le sol, avant de manifester leur colère, ont appelé le président de la République à intervenir en vue de retirer définitivement ce rapport estimant qu’il n’est pas conforme aux principes de l’Islam.
A Sfax, une marche sous le thème « Notre famille est notre forteresse et refuge » a été observée en partance de la mosquée Lakhmi à l’issue de la prière du vendredi, en direction du siège du gouvernorat de Sfax. Les imams et associations ayant initié cette marche ont qualifié ce rapport de choquant estimant que ses auteurs cherchent à contourner la constitution et la conviction et à endoctriner la nation.
A Ben Guerdane et à Tataouine ainsi que dans d’autres régions du pays, des marches similaires ont été observées pour défendre la même cause qui est le retrait définitif du rapport de la COLIBE.
Notons que la députée Bochra Belhaj Hmida est intervenue vendredi 03 août 2018 sur les ondes de Mosaïque Fm pour démentir les rumeurs qui ont fait surface ces derniers jours visant le rapport de la COLIBE. L’élue qui fait l’objet de menaces de mort a indiqué que des imams se sont mis à dénigrer les auteurs du rapport de la COLIBE et à diffuser de fausses informations le concernant telles que l’interdiction de la circoncision, l’autorisation du mariage entre personnes du même sexe, l’interdiction de la levée de l’appel à la prière dans nos mosquées etc.

[fb_embed_post href= »https://www.facebook.com/lassaed.bayoudh/videos/1827865773965417/ » width= »550″/]

Lire aussi
commentaires
Loading...