Malgré leur « divorce », Nidaa Tounes s’accroche encore à Ennahdha !

La question de la présidence des conseils municipaux est encore en débat au sein des conseils municipaux fraîchement élus. Nidaa Tounes, l’un des vainqueurs du scrutin, n’a pas exclu la possibilité d’une alliance avec les autres parties. C’est presque une certitude même.
D’après le porte-parole du parti, Mongi Harbaoui, il y aura une alliance avec d’autres partis et des listes indépendantes dont la vision est proche de celle de Nidaa Tounes. « Nous ne nous allierons pas avec ceux qui ont une orientation qui va à l’opposé de la nôtre« , a-t-il déclaré à l’agence TAP ce mardi 19 juin 2018.
Nidaa Tounes pourra même s’allier à Ennahdha selon Harbaoui. « Nous sommes obligés de le faire dans certains cas », a-t-il dit. Pourtant, on se souvient que Nidaa Tounes a annoncé son divorce avec le parti islamiste qu’il considère, désormais, comme un adversaire politique. C’était justement à l’occasion des élections municipales.
Cependant, il semble que la claque reçue par le parti de Hafedh Caïd Essebsi aux municipales a obligé ce dernier à revoir sa copie, ce qui était prévisible. Nidaa Tounes était certes deuxième, mais il a perdu près d’un million d’électeurs autant sinon plus qu’Ennahdha.
D’autre part, concernant l’identité du prochain Cheikh de la Capitale, Mongi Harbaoui a affirmé que la question n’a toujours pas été tranchée. « Les discussions sont en cours avec les partis victorieux des élections municipales », a-t-il précisé.

Lire aussi
commentaires
Loading...