« Ennahdha n’a jamais imposé à Chahed de s’abstenir en 2019 »

Intervenant dans Midi Show ce mardi 19 juin 2019, le membre bureau exécutif d’Ennahdha chargé des relations extérieures, Rafik Abdessalem, a démenti les informations selon lesquelles le parti islamiste aurait négocié avec le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, sur son maintien à la tête de l’Exécutif.
« Celui qui affirme que nous avons négocié avec Chahed pour lui promettre notre confiance se trompe. Celui qui affirme que nous avons sommé le Chef du gouvernement de s’engager à ne pas se présenter pour les élections de 2019 se trompe aussi », a-t-il assuré.
Ennahdha, poursuit le membre du bureau exécutif, ne soutient ni X ni Y. Le parti « soutient la stabilité » de la Tunisie, qui a souffert des bouleversements politiques. « Une nouvelle crise ne profiterait à personne », a-t-il déclaré, et d’enchaîner : « il n’y a eu aucune transaction visant à améliorer notre positon au sein du gouvernement et, de surcroît, nous n’avons besoin d’aucun portefeuille ministériel supplémentaire. Nous sommes satisfaits du gouvernement de la coalition ».
Rafil Abdessalam considère, dans ce même contexte, que le changement du gouvernement ne constitue aucunement un facteur positif pour l’équilibre politique. Il ne va pas de pair non plus avec les engagements de la Tunisie. « Le gouvernement Chahed n’a pas atteint les objectifs escomptés, mais il est capable d’améliorer son rendement », a-t-il souligné.

Lire aussi
commentaires
Loading...