Huawei et TMI: un partenariat de longue date

La société TMI a organisé mercredi 25 avril 2018, une cérémonie au cours de laquelle elle a annoncé qu’elle a obtenu un certificat de la catégorie cinq étoiles concernant les services IT et un autre de la catégorie des quatre étoiles concernant les services IP, de la part de Huawei, avec qui TMI a signé un partenariat et ce, depuis 2016.
Dans une déclaration accordée à Réalités Online, le Président-directeur général de TMI, Mondher Ben Ayed a indiqué que l’objectif de cette manifestation aujourd’hui, « est d’annoncer la venue en force de TMI en tant que partenaire Huawei sur le marché du réseau et de la sécurité, c’est ce qu’on appelle communément l’API« .
Il a dans ce contexte, précisé que « cette association avec Huawei a débuté depuis 2016« . Une association qui s’articule autour d’une complémentarité entre TMI et Huawei. D’ailleurs, Mondher Ben Ayed, a expliqué que TMI prend les produits renommés de premières qualités de Huawei et leur apporte de l’ingénierie tunisienne pour en faire de très bonnes solutions, « l’approche de TMI c’est de bâtir une offre qui s’articule autour de bons produits, et c’est Huawei qui apporte ces bons produits qui sont de première qualité, mais les bons produits tout seul ne font une bonne solution, il faut avoir de la valeur ajoutée et du service sur ces produits-là; c’est ce que TMI s’est spécialisée à faire sur les trente dernières années » a-t-il expliqué.
Le Président-directeur général de TMI a également annoncé qu’aujourd’hui TMI a atteint le statut unique en Tunisie d’être l’unique « VAP » mais aussi elle est l’unique entreprise en Afrique qui a le statut, cinq étoiles ATI services delivery et quatre étoiles API services delivery. Une spécification qui est beaucoup plus importante qu’un certificat commercial ou un label, précise Mondher Ben Ayed, soulignant que TMI a la maîtrise, la valeur ajoutée et ce plus tunisien sur les produits.
« L’objectif ultime c’est de bien servir le marché tunisien, d’acquérir de l’expérience, de faire des références mais c’est aussi de prendre cette expérience plus tard et d’attaquer le marché africain, plus que 60% du chiffre d’affaires de TMI se fait sur l’Afrique, et ce, en adoptant la même philosophie à savoir: l’ingénierie tunisienne, chose qui apportera ce qui manque sur l’Afrique » a-t-il fait savoir.
Il est à noter que TMI est présente dans 14 pays Africains.

Le directeur général de Huawei a quant à lui expliqué à Réalités Online que le business de Huawei peut s’articuler sur deux types de business: le business direct pour les opérateurs et le business entreprises et que pour satisfaire les besoins de tous les clients, Huawei a besoin nécessairement de passer via des partenaires comme TMI, c’est pour cela que le constructeur chinois de smartphone a signé un partenariat et ce, depuis 2016 afin de développer le business entreprises, pour s’adresser essentiellement aux clients qui travaillent dans le secteur financier, transport, énergie, gouvernement.
Il a également précisé que ce partenariat entre un fournisseur d’équipements à savoir Huawei et un intégrateur comme TMI, permet de combiner la solution technique avec le besoin du client. « Huawei, offre les « boxeus, les solutions hardware » et TMI, avec son savoir-faire et ses compétences, peut développer ces solutions hardware en solutions complètes pour utilisateurs« , a-t-il précisé.
Depuis le partenariat signé en 2016 avec Huawei et TMI, TMI a investi sur les compétences et les certifications pour son personnel, chose qui lui a permis de se hisser à un niveau très élevé dans la région Nord-Afrique en ce qui concerne les compétences en API et ATI; cela a fait en sorte que Huawei choisisse TMI. D’ailleurs, le directeur général de Huawei a dans ce contexte indiqué qu’il est persuadé que TMI fournira un service excellent et un service après-vente impeccable.


A la question de savoir si Huawei envisage de signer un autre partenariat avec d’autres sociétés Tunisiennes, le directeur général de Huawei, nous a précisé que pour choisir le bon « solution partner » il faut avoir un « Open Lab« , grâce aux tests interopérabilité sur les équipements et les softwares, une fois que ça a donné un bon résultat, on peut dire que qu’il s’agit d’un bon « solution partner » et « c’est sur cette base qu’on arrive à choisir nos partenaires » a-t-il précisé.

Lire aussi
commentaires
Loading...