Tataouine : second jour de blocage des routes et de grogne

Après la nuit de tension du samedi 31 mars 2018, le calme n’est pas complètement rétabli à Tataouine ce dimanche 1er avril 2018, étant donné que plusieurs routes demeurent encore bloquées par des manifestants en colère, empêchant ainsi toute entrée au centre-ville du gouvernorat. Dans ce contexte, les forces de l’ordre ont été déployées dans la zone pour protéger les sites de production.
La grogne a commencé, rappelons-le, samedi 31 mars 2018. Plusieurs jeunes ont exprimé leur colère pour protester contre les promesses non tenues d’El Kamour, formulées par le gouvernement d’union nationale en juin 2017.
L’Exécutif a promis, entre-autres, d’annoncer les résultats du concours d’entrée à la société de l’environnement à la fin du mois de mars dernier, du moins selon les manifestants. De son côté, le gouverneur de Tataouine, Adel Ouerghi, a démenti l’information selon laquelle les résultats dudit concours ont été annulés. « Ils seront annoncés bientôt », a-t-il assuré, ajoutant que manifester demeure un droit, mais sans pour autant bloquer les routes et perturber les intérêts du citoyen. « C’est hors la loi », dit-il à ce propos.

Lire aussi
commentaires
Loading...