Décès de Omar Laabidi : les internautes dénoncent l’implication des sécuritaires

Les circonstances de la mort tragique du jeune supporter du Club Africain, Omar Laabidi, continuent à enflammer l’opinion publique, notamment sur la toile. Une campagne a été lancée et largement partagée par les internautes sur les réseaux sociaux, avec le hashtag “#تعلم_عوم” (apprend à nager), que ce soit par les tunisiens ou les ressortissants tunisiens vivant à l’étranger.
C’est l’exemple de Makram Missaoui, gardien de but de l’équipe nationale de handball, qui joue en Espagne.

La solidarité des tunisiens s’est organisée ailleurs en Europe, à l’instar de la Roumanie, en Belgique ou encore en Allemagne.

Certains, à l’âme d’artiste, ont dénoncé, à leur façon, les faits, comme le montre l’image ci-après.

Le jeune Omar Laabidi, 19 ans, a été repêché sans vie dans les eaux de l’Oued Meliane dans les environs du stade de Radès dimanche 1er avril 2018. Selon les témoignages, il était pourchassé par les policiers suite aux heurts qui ont marqué la rencontre entre le Club Africain et l’Olympique Médenine le même jour.
D’après le témoignage du frère de défunt, ce dernier aurait été battu par la police qui l’a obligé à sauter dans l’Oued en question. Omar, toujours selon son frère, leur aurait pourtant dit qu’il ne savait pas nager. “Le policier a répondu : vas-y, apprends à nager et saute dans l’eau !”, a déclaré le frère sur Mosaïque FM.
Dans ce contexte houleux, le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a ordonné, l’ouverture d’une enquête administrative pour déterminer les responsabilités. D’autre part, le ministre des Droits de l’Homme chargé des relations avec les instances Constitutionnelles et la Société civile, Mehdi Ben Gharbia, et la ministre des Sports et de la jeunesse, Majdouline Cherni, se sont rendus au domicile de la famille d’Omar Laabidi ce vendredi 6 avril 2018.

Photo officielle de la campagne “apprends à nager”
Lire aussi
commentaires
Loading...