L’UPL renonce aux municipales

Par - 13 Fév 2018

patriotique-libre-1302018

Privée de son fondateur Slim Riahi, l’Union Patriotique Libre (UPL) a tranché, ce mardi 13 février 2018, sur sa participation aux élections municipales de mai 2018. Finalement, le parti a annoncé, lors d’une conférence de presse à Tunis, qu’il ne prendra pas part au scrutin.
Samira Chaouachi, présidente par intérim de l’UPL, a expliqué cette décision par le retard accusé par l’adoption du code des collectivités locales, mais également par le manque de ressources financières des municipalités. Le risque, selon elle, est la bipolarité du scrutin qui a caractérisé celui de 2014 durant les élections législatives avec la coalition Nidaa Tounes – Ennahdha.
Est-ce plutôt une manière pour l’UPL de dissimuler son incapacité à assurer un résultat honorable durant les municipales ? Le parti, rappelons-le, vagabonde sans son chef depuis décembre 2017. D’ailleurs, le sujet a été abordé ce mardi 13 février. Dans ce contexte, le parti a annoncé la date de son prochain conseil national qui se tiendra les 3 et 4 mars 2018. La question de la démission de l’homme d’affaires sera abordée.

Partager: