Journalistes menacés par des syndicalistes sécuritaires : ouverture d’une enquête à Sfax

snjt-out

Il était temps : le ministère public à Sfax a finalement décidé d’ouvrir une enquête à l’encontre du syndicaliste sécuritaire Ali Khelifa pour les statuts Facebook incitant à la violence à l’encontre des journalistes. C’est ce qu’a affirmé ce vendredi 2 février 2018, Mohamed Sami Kchaou, président du Syndicat régional des journalistes tunisiens de Sfax. « Le ministère public s’est mobilisé spontanément », a-t-il assuré.
Rappelons que le sécuritaire en question a appelé au viol des journalistes. Des propos durement dénoncés ce matin par Néji Bghouri, président du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), dans son intervention dans la Matinale de Shems FM ce vendredi.
« Lotfi Braham, ministre de l’Intérieur, doit interroger plusieurs éléments sécuritaires sur les statuts publiés sur Facebook visant les journalistes », a-t-il déclaré, qualifiant ces éléments sécuritaires de « milices ».

Sur le même sujet:
Journalistes en colère : rendez-vous à 11h devant le SNJT

Lire aussi
commentaires
Loading...