Décès de Fethia Mzali, première femme ministre dans l’histoire de la Tunisie

Par - 12 Fév 2018

fathia-mzali-ministre

La femme politique et ex-ministre de la Femme sous le régime du leader Habib Bourguiba, Fethia Mzali est décédée ce lundi 12 février 2018 à l’âge de 90 ans. La défunte sera inhumée ce mardi 13 février 2018 après la prière d’Al Asr, au cimetière de Monastir, où avait été inhumé son époux Mohamed Mzali.
Cofondatrice de l’Union nationale des femmes de Tunisie en 1956 et de l’Association tunisienne du planning familial en 1968, Fethia Mzali, née Fethia Mokhtar le 6 avril 1927 à Tunis. Elle est originaire de la ville de Ras Djebel, à Bizerte.
En 1974, elle intègre le comité central du Parti socialiste destourien, puis est nommée membre du comité central, l’organe dirigeant du parti, en 1979. En parallèle, elle est élue en 1974, 1979 et 1981 à la Chambre des députés et y exerce la fonction de vice-présidente.

fethia-mzali

Désignée ministre en 1983 pour prendre la tête d’un nouveau ministère, le ministère de la Famille et de la Promotion de la femme, elle devient ainsi l’une des deux premières femmes en Tunisie à occuper un poste de ministre. Cette désignation a lieu au moment où son époux, Mohamed Mzali, était Premier ministre.
Elle continuera à occuper ce poste jusqu’à sa destitution en juin 1986 et la suppression du ministère, qui suivit le limogeage de son mari et son propre limogeage du Comité central du parti au pouvoir.

Paix à son âme !

Partager: