Abdelkarim Zbidi : « nous avons refusé une aide de 3 millions d’euros de l’UE »

Par - 12 Fév 2018
Abdelkarim Zbidi, ministre de la Défense.
Abdelkarim Zbidi, ministre de la Défense.

Auditionné ce lundi 12 février 2018 par la commission de défense et de sécurité de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Abdelkarim Zbidi, ministre de la Défense, est revenu sur le projet de loi sur le service militaire. Le texte vise à inciter les médecins, notamment les spécialistes , à accomplir leur devoir national. L’objectif est de combler le manque de personnel dont souffrent les régions intérieures du pays. Le même texte, selon le ministre de la Défense, va permettre aux citoyens d’accomplir leur service militaire à travers le service civique au sein des ministères, des collectivités locales ou les institutions publiques.
D’autre part, sur le plan sécuritaire, le ministre de la Défense a assuré que son département a refusé une proposition de l’Union Européenne portant sur la participation permanentes d’experts étrangers dans la planification, le pilotage des opérations militaires communes et l’analyses des données obtenues par le renseignement. Pas seulement : l’Union Européenne a même proposé, selon le ministre, une aide à la Tunisie de 3 millions d’euros en contre-partie de l’acceptation de la proposition. « Nous avons présenté une contre-proposition pour obtenir l’aide de 3 millions d’euros sans besoin des experts étrangers. Nous attendons encore la réponse de  l’Union Européenne », a expliqué Abdelkarim Zbidi.

Partager: