NBA: Victime de racisme, Salah Mejri donne une leçon inoubliable à un basketteur américain

Par - 08 Jan 2018

salah-mejri

Le basketteur tunisien, Salah Mejri évoluant au NBA aux Etats-Unis a été victime de propos racistes par Jordan Bell qui l’a traité de « Nigga » lors d’un match opposant  les Mavs et les Warriors dimanche 7 janvier.
Le pivot de la sélection tunisienne de Basket-Ball, Salah Mejri, a inscrit onze points, pris sept rebonds et fait une passe décisive, chose qui a probablement déplu à son adversaire américain, Jordan Bell, fraîchement recruté au NBA. Le jeune intérieur des Warriors s’est défendu en accusant Mejri d’être un « faux dur » qui n’avait simplement pas digéré son mémorable « auto alley-oop » avec la planche claquée lors du premier duel de la saison entre les deux équipes quelques semaines plus tôt. L’international tunisien a riposté au micro des journalistes avec un fou rire et sang froid « Je ne le connais pas. Au moins il connaît mon numéro de maillot. Moi je ne connais pas le sien. Je ne le connais pas. Je n’essaie pas de faire l’idiot. Je suis sérieux. Je ne sais pas qui il est, vraiment. Le seul Jordan qui joue au basket et que je connais c’est Michael Jordan. »a-t-il lancé. Intervenant sur les ondes de Mosaique Fm, Mejri s’est, de surcroît, expliqué sur l’incident « Pour moi, il s’agit d’un inconnu. Je ne laisse personne m’intimider. C’est dans ma nature. Personne ne touche au pivot de l’équipe« a-t-il enchéri.

Partager: