« Le FP responsable des actes de vandalisme, » selon Ghannouchi

Par - 13 Jan 2018

front-populaire

Les signataires du pacte de Carthage se sont réunis dans l’après midi de ce samedi 13 janvier 2018 au Palais de Carthage en présence du président de la République Beji Caid Essebsi. Les représentants des partis Afek Tounes, Al Jomhouri et Al Chaab ont brillé par leur absence lors de cette réunion ayant porté sur les événements et les manifestations que connait le pays depuis ces derniers jours.
Dans une déclaration accordée aux médias à l’issue de cette réunion, le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi a affirmé que le Front Populaire est responsable, déontologiquement et politiquement des actes de vandalisme commis lors des mouvements de protestation observés un peu partout à travers le pays. Il a ajouté que le Front Populaire a appelé le peuple à se mobiliser contre la loi de finances sans qu’elle soit en mesure de contrôler ces protestations. Il a toutefois affirmé que le fait d’imputer la  responsabilité au Front Populaire demande des preuves ajoutant que la justice fera le nécessaire à ce sujet.
Rached Ghannouchi a précisé avoir défendu le front populaire lors de la réunion des signataires du pacte de Carthage tout en indiquant qu’il souhaiterait voir le gouvernement englober toutes les composantes de la communauté nationale y compris le Front Populaire selon ses dires.
De son coté le secrétaire général de l’union générale tunisienne du travail Noureddine Tabboubi, a annoncé que plusieurs mesures urgentes seront annoncées au profit de la classe défavorisée. Il a toutefois noté que ces mesures demanderont des ressources financières qui imposeront l’élaboration d’une loi des finances complémentaire.

Partager: