Affaire Jarraya : l’AMT appelle à la transparence

chafik-jarraya

Après l’arrestation de Chafik Jarraya le 23 mai 2017, son affaire continue de susciter de nombreuses interrogations. Plusieurs personnalités publiques se sont en effet interrogées sur le bon déroulement du traitement du dossier et sur les éventuelles parties qui peuvent l’influencer.
C’est au tour de l’Association des Magistrats Tunisien (AMT) d’exprimer ses doutes sur le dossier de l’homme d’affaires controversé. Elle a appelé, dans un communiqué, le premier président de la Cour d’Appel de Tunis et le procureur général à fournir des informations précises sur le déroulement de l’affaire qui, selon l’ATM, doit être transparent, et ce afin de garantir la crédibilité de l’institution judiciaire.
« Le Conseil Supérieur de Magistrature (CSM), en tant que garant de la justice, doit enquêter sur le sujet et prendre les dispositions adéquates. L’inspection générale relevant du ministère de la Justice doit également prendre les dispositions adéquates », peut-on lire dans le communiqué.
Soulignons que le communiqué de l’AMT a été publié suite aux déclarations de Sahbi Ben Fredj, député d’Al-Horra de Machrou3 Tounes, qui est justement revenu sur le bon déroulement du traitement du dossier de Chafik Jarraya.

A lire aussi:
Sahbi Ben Fredj: » Attention! Tout est bon pour libérer Jarraya »

Lire aussi
commentaires
Loading...