Omar S’habou : « BCE est devenu président grâce à Rached Ghannouchi »

Par - 19 Oct 2017

shabou-bce

La réélection de Béji Caïd Essebsi à la tête de la présidence de la République est fortement déconseillée par Omar S’habou, ancien dirigeant au sein de Nidaa Tounes. « C’est un sujet dangereux et important », considère-t-il. L’actuel président de la République, poursuit-il, n’est arrivé au pouvoir que grâce à Rached Ghannouchi, président d’Ennahdha. « Alors qu’elle était en construction en 2013, la Constitution comportait un article interdisant à quiconque de se présenter aux élections présidentielles s’il était âgé de plus de 75 ans », explique-t-il.
Rached Ghannouchi, selon Omar S’habou, s’est fermement opposé à ce principe, entraînant une division au sein de son parti. « C’est donc Rached Ghannouchi qui a donné la clé de Carthage à Béji Caïd Essebsi. Il est rusé et intelligent. A Paris, il a conclu un marché avec le président de la République : annulation de l’article constitutionnel sur l’âge légal du président de la République en contre-partie du partage du pouvoir avec Ennahdha », déclare-t-il encore.
« La réélection de Béji Caïd Essebsi sera la pire des catastrophes, une irresponsabilité », reprend, par ailleurs, Omar S’habou. « La Tunisie n’est pas un jouet entre vos mains, que vous pouvez orienter comme bon vous semble », lance encore Omar S’habou à l’adresse du Chef de l’Etat.

Image de prévisualisation YouTube
Partager: