Rafik Abdessalem: » N’espérez pas que nous votions contre la religion »

Rafik_Abdessalem

Après une longue absence, l’ancien ministre islamiste des affaires étrangères, Rafik Abdessalem, a fait son apparition sur les réseaux sociaux ce mardi 15 août au sujet des propositions du président de la République concernant l’égalité dans l’héritage et le mariage de la musulmane à un non musulman. Abdessalem, plus connu par l’affaire « Sheraton Gate » a exprimé ouvertement son opposition à l’initiative de BCE.  » N’espérez pas que nous votions pour ce qui est en contradiction avec  les préceptes de la religion, l’essence de la Constitution et les fondements de la société. La question de l’héritage dépasse Ennahdha et tous les politiciens et de là j’appelle les savants de notre pays à dire leur mot objectivement dans cette affaire. Avec tout le respect que je dois à la commission des libertés individuelles et des égalités mais l’absence d’un seul savant zeitounien au sein de cette commission est étonnante… » a-t-il expliqué.

bou

Lire aussi
commentaires
Loading...