Said Aidi: « Les corrompus que j’ai limogés sont revenus à leurs postes »

saidi-aidi-1208216

Dans une longue interview accordée au Journal Assabah dans son édition de ce mercredi 7 juin, l’ancien ministre de la santé publique et fondateur du mouvement Beni Watani , Said Aidi a affirmé qu’il  n’avait pas de problème avec le syndicat des agents de la santé, concernant l’affaire de l’hôpital de Sfax mais le problème était bel et bien avec certaines personnes corrompues qu’il avait lui même limogé. Ces mêmes responsables ont plus tard retrouvé leurs postes. Aidi a fait savoir que des soupçons de corruption « très claires » pesaient sur certains responsables ayant la main mise sur le secteur des médicaments. Selon lui, Il s’agit des lobbys qui n’ont que d’étroits intérêts et qui ont mené toute une campagne contre lui. L’ancien ministre de la santé a indiqué que le chef du gouvernement à ce moment là, Habib Essid lui a proposé un autre porte-feuille ministériel qu’il a refusé  » je voulais me retirer un peu du travail gouvernemental car je ne cherche pas à occuper simplement un poste ministériel » a-t-il expliqué. Aidi a ajouté que le projet de réforme de la santé publique qu’il a élaboré en 2012 a tout de suite suscité la réaction de certaines parties qui avaient peur de la réforme.  » La réforme est indésirable quand ça touche leurs propres intérêts car ça va mettre leur sort en péril » a-t-il lancé. Par ailleurs, l’ancien dirigeant au sein de Nidaa Tounes a révélé qu’il était tout de même soutenu par le chef du gouvernement, Habib Essid mais c’était insuffisant pour faire face aux lobbys de corruption dans le secteur de la santé publique. Au sujet de la lutte anti-corruption menée par Youssef Chahed, Aidi a exprimé son soutien total au chef du gouvernement qui, selon lui, subit de nombreuses pressions. Il a rappelé qu’il faut éviter la répartition partisane pour que le gouvernement puisse aller de l’avant.

Lire aussi
commentaires
Loading...