Algérie: le ministère du Commerce autorise la vente de porc

porc

Le député algérien Lakhdhar Ben Khlef, ministre du Commerce algérien est intervenu pour mettre un terme à la controverse  que connait l’Algérie depuis quelques mois après l’octroi par son département de plusieurs autorisations de vente de porc. Il a révélé que la vente de porc connait son apogée en Algérie depuis quelque temps, précisant que cette viande représente selon des recherches scientifiques et religieuses plusieurs dangers pour la santé.

D’après le journal algérien Al Fadjr, dans son édition de ce mercredi 11 mai 2016, le député en question a exprimé son étonnement quant à l’autorisation de vente d’une viande interdite par l’Islam dans un pays musulman.

D’après lui, la viande de porc est disponible dans plusieurs boucheries, dans divers  gouvernorats du pays. Il a ajouté que des dizaines de restaurants algériens ne trouvent pas gênant de proposer publiquement à leurs clients des plats à base de porc. D’après lui, ces restaurateurs semblent défier les services de contrôle alimentaire.

Lakhdhar Ben Khlef a affirmé que le ministre du commerce actuel cherche à encourager tous les péchés en Algérie, contestant ainsi les fondements de la religion islamique du pays. Il a dans ce sens rappelé que ce même ministre avait, à un moment donné, décidé d’autoriser le commerce d’alcool sans autorisation.

Lire aussi
commentaires
Loading...