Le ministre de l’Intérieur libyen: la Tunisie collabore avec des groupes terroristes et ignore le gouvernement légal (INTERVIEW)

mohamed-fakheri

En marge de sa participation à la 33e session du conseil des ministres de l’Intérieur arabe qui s’est tenue à Tunis le 1er et le 2 mars 2016, Mohamed Al Fakheri, ministre libyen de l’intérieur du gouvernement de Toubrouk (reconnu par la communauté internationale) a accordé cette interview à l’équipe de Réalités Online.

Quelle est la position de votre gouvernement vis-à-vis de l’intervention militaire étrangère en Libye contre l’organisation terroriste l’État Islamique.

Nous sommes totalement contre cette intervention. Le peuple libyen déclarera la guerre contre tout soldat étranger qui posera les pieds sur son territoire. Nous n’accepterons jamais une nouvelle colonisation.

Quelle est votre position par rapport aux frappes aériennes qui seront menées à l’encontre de Daech ?
La guerre contre le terrorisme est une guerre internationale et tout le monde doit y participer. Frapper les sites de Daech, où qu’ils soient dans le monde, est une initiative qui sera la bienvenue. Mais toutes forces armées étrangères sur le sol libyen seront combattues.

Accepteriez-vous une intervention militaire arabe en Libye en coordination avec le gouvernement ?

Nous sommes capables, sans l’aide de quiconque, de libérer notre pays du terrorisme. Nos troupes militaires sont en mesure d’éradiquer le terrorisme de la Libye et même de plusieurs autres pays. Nous ne demandons aucune intervention étrangère. Tout ce dont nous avons besoin ce sont des armes et des munitions.

Les affrontements armés se sont multipliés ces derniers jours dans la ville de Benghazi, cette ville, serait-elle sur le point d’être libérée des milices extrémistes ?

Nous avons réussi à libérer la ville de Benghazi du terrorisme. Et tout le monde le sait. Les affrontements se poursuivent à l’ouest de Benghazi. Des opérations sécuritaires sont actuellement en cours contre les dernières positions de l’EI dans la ville. Cette dernière sera totalement libérée d’ici le début de la semaine prochaine au plus tard.

L’Allemagne avait annoncé récemment son intention d’entrainer des formations sécuritaires libyennes en Tunisie. Où en est la coordination entre les gouvernements libyen et tunisien ?

La Tunisie n’a engagé aucune négociation ni coordination avec notre gouvernement bien que ce dernier soit reconnu par la communauté internationale.

Quelles sont les forces qui seront entraînées par l’Allemagne? A qui appartiennent ces forces ?

Ceci est clairement un complot occidental. Si l’Allemagne comptait vraiment entraîner des forces armées libyennes elle aurait commencé, de prime abord, par entrer en contact, avec la direction générale des forces armées libyennes. Chose qui n’a jamais eu lieu. L’Allemagne est passée par d’autres parties illégales et non reconnues par la communauté internationale. Le chef d’état-major Khalifa Belqasim Haftar est le seul et unique représentant légal des forces armées libyennes.

D’après vous quel est le nombre des combattants de l’organisation terroriste Daech en Libye ?

Le nombre de terroristes qui se trouvent actuellement en Libye pourrait dépasser la dizaine de milliers. Quel que soit leur nombre, le peuple libyen est à même de leur faire face et de, très rapidement, s’en débarrasser.

Quel est le nombre des terroristes d’origine tunisienne qui se trouvent actuellement en Libye ?

(Sur un ton ironique) Franchement à ce niveau, la Tunisie n’y est pas allée de main morte! Le nombre des terroristes tunisiens en Libye est exorbitant. Et ce qui s’est produit récemment à Sabratha n’est qu’une preuve que la Tunisie est un exportateur de terroristes vers la Libye. Mais ceci ne veut pas dire que la Tunisie soutient le terrorisme. Les terroristes sont partout dans le monde.

D’après des rapports internationaux, le nombre de terroristes tunisiens en Libye s’élève à 3000. Quelle est votre position ?

Ce nombre ne m’étonne nullement. Mais ce qui rassure, c’est que tous ces terroristes seront éradiqués une bonne fois pour toutes de la Libye, car ils se sont trompés d’adresse en choisissant de s’implanter dans la ville de Benghazi. Cette ville de 1 million d’habitants ne pourra pas être occupée par une bande de terroristes.

Considérez vous que l’aéroport de Miitigua est le point principal par lequel les terroristes affluent en Libye ?

Personne ne peut nier que des centaines de terroristes venus des pays exportateurs de terrorisme tels que Le Soudan et la Turquie, entrent quotidiennement en Libye à travers l’aéroport de Miitigua. Toutefois, aucun pays n’a pris des mesures pour empêcher le départ de ces terroristes vers la Libye.

La ville de Sabratha est- elle devenue le fief de Daech ?

Oui en effet Sabratha est depuis un bon moment le fief des terroristes dont notamment ceux d’origine tunisienne. La frappe aérienne du mois de février dernier en est la preuve.

Des failles sécuritaires peuvent elles expliquer le nombre excessif des terroristes dans votre pays ?

La Libye est un grand pays qui s’étend sur une superficie totale de plus de 1 million sept cent mille km2. Avec ses moyens limités, elle ne peut donc pas contrôler de façon complète et permanente ses frontières. D’ailleurs, même les USA, malgré leurs moyens et les technologies dont ils disposent, n’ont pas réussi à protéger leurs frontières.

Quelle coopération sécuritaire entre la Tunisie et la Libye ?

Franchement, auparavant, il n’y a eu aucune coopération sur le plan sécuritaire entre les deux pays. Les autorités tunisiennes n’ont jamais pris la peine de se mettre en contact avec le gouvernement légal afin de se renseigner sur la situation sécuritaire de la région. Mais il faut signaler qu’une fois le terrorisme éradiqué en Libye, les terroristes se déplaceront vers la Tunisie. Les terroristes n’iront pas en Egypte qui a intensifié le contrôle sur ses frontières. En Algérie non plus. Ils se dirigeront tout simplement vers la Tunisie qui se doit absolument de coopérer avec la Libye en matière de lutte contre le terrorisme avant qu’il ne soit trop tard.

Voulez vous dire que l’Egypte coopère avec la Libye bien plus que la Tunisie ?

Tout à fait oui.L’Egypte coopère totalement avec la Libye sur le plan sécuritaire. Elle nous soutient entièrement dans notre guerre contre le terrorisme. Malheureusement, il n’y a eu aucune communication entre la Libye et la Tunisie ou l’Algérie dans ce sens.

Quelles nouvelles concernant le dossier des deux journalistes tunisiens enlevés en Libye ?

Il n y a aucun journaliste étranger kidnappé à l’Est de la Libye. Je considère que Sofien Chourabi et Nadhir Guetari sont actuellement entre les mains des groupes terroristes avec lesquels la Tunisie collabore. Les forces de Fajr Libya en font partie.

Êtes-vous prêts à laisser le pouvoir au gouvernent de l’Union Nationale une fois qu’il est accepté et ratifié par le parlement ?

Si toutes les parties du parlement libyen acceptent ce gouvernement, nous allons certainement procéder à une passation du pouvoir. Ce gouvernement ne deviendra effectif qu’avec l’accord de toutes les parties.

Dans une déclaration récente aux médias, le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a affirmé qu’il aurait aimé que les forces sécuritaires tunisiennes soient, au lieux des forces US, derrière les frappes aériennes menées contre Daech à Sabratha. Quelle est votre position par rapport à cette déclaration ?

Nous sommes un pays souverain, et nous n’accepterons jamais qu’une force étrangère intervienne dans notre pays. Même si les agents sécuritaires tunisiens interviennent en Libye, nous ne ménagerons aucun effort pour les combattre et les tuer. Les agents de l’ordre tunisiens doivent tout d’abord commencer par se débarrasser des terroristes présents sur leur propre territoire avant de penser à le faire dans d’autres pays.

Quelle réplique à Rached Ghannouchi ?

Je ne veux m’adresser ni à Rached Ghannouchi ni à personne d’autre. Nous considérons que les Frères Musulmans sont les premiers responsables du terrorisme dans le monde. Ils sont la tête pensante du terrorisme. L’ensemble des organisations terroristes dans le monde sont dirigées actuellement pas les anciens dirigeants des Frères Musulmans.

Vous considérez donc Abdelhakim Belhadj comme terroriste ?

D’après moi, toute personne qui dirige un groupe armé hors du contrôle de l’Etat est une personne suspecte. Les membres de ces groupes peuvent être soit des mafias soit des terroristes.

D’après des rapports internationaux, 45 millions de pièces d’armes existent actuellement en Libye.

D’après nos sources, le peuple libyen dispose de 25 millions d’armes, soit plus de 5 armes par adulte. Si cette quantité exorbitante d’armes était dans un autre pays, il y aurait eu une catastrophe humanitaire. Le peuple libyen a fait preuve de responsabilité malgré la grande quantité d’armes dont il dispose. Les libyens n’utilisent leurs armes que pour se défendre ou bien pour lutter contre le terrorisme.

Lire aussi
commentaires
Loading...